Origine Périphérique de la (re)Programmation Neuromusculaire

Rééducation « Perceptivo-Motrice - Proximo-Distale - Circonscrite »  -->  Permanente   

C'est la fusion, la combinaison, le dosage approprié de ces approches thérapeutiques qui va donner toute
sa valeur 
à la neuroplasticité qui en résultera :

  • En amenant le patient à sortir de ses zones de confort en toute confiance et en toute sécurité.
  • En plaçant le patient dans les conditions biomécaniques et environnementales favorisant l'activation
    et la répétition précoce des processus d'acquisition des fonctions motrices à intérioriser : 

Il faut placer le patient dans les conditions de pouvoir réaliser...

  • En faisant prendre conscience au patient que les séances de rééducation à elles seules ne suffisent pas,
    qu'il est l'artisan de son évolution motrice au quotidien, qu'il doit constamment se mettre
    en situation de stimulation rééducative.
  • En montrant au patient par des exemples simples et concrets qu'il peut y arriver.

Son avantage est d'éviter ou minimiser l'apparition d'équilibres moteurs non désirés que les phénomènes d'asymétrie motrice segmentaire et de spasticité mettent en évidence.

Ces phénomènes étant étroitement liés au principe d'innervation réciproque.

« Dans la majorité des cas, même des années après l'apparition du handicap,
le cerveau reste sensible aux stimuli sensoriels qui le nourrissent

en fonction des contraintes imposées par l'environnement » 

C’est pour cette raison que, dès le diagnostic médical posé, le patient devrait se trouver en situation de stimulation rééducative permanente car la capacité de (re)structuration et de création de circuits
neuronaux à l’origine des schémas de comportement moteur 
reste le plus souvent intacte.

Rééducation « Perceptivo-Motrice » :

Tout système de traitement de l'information intelligent a besoin d'informations pour agir :

Ne dérogeant pas à cette règle, durant toute la vie, le cerveau s’enrichit continuellement de ce qu'il perçoit, 
il répond de manière opportune aux capteurs sensitifs qui l'informent sur l'état des différents segments
du corps en action et l'amènent inéluctablement à produire une réponse motrice en fonction des
contraintes imposées par l'environnement.

Rééducation « Proximo-Distale » : 

Rôle fondamental de l'Organisation Proximo-Distale de la Motricité :

Le positionnement des différents segments corporels met progressivement sous tension la musculature à l’origine des contractions musculaires synergiques, qui se propagent à partir de la colonne vertébrale
et du tronc
 (proximal) vers les extrémités des membres (distal).

Il faudra constamment garder à l’esprit que chaque niveau articulaire sert de support
à l’expression de la motricité des articulations sous-jacentes.

Rééducation « Circonscrite » : 

La motricité résultant du circuit information-action a pour origine la prise de conscience :

  • de la direction de la résistance appliquée
  • des stimulations visuelles, tactiles et auditives utilisées
  • du positionnement du corps et des segments corporels en action

Il faudra placer le patient dans un environnement de travail circonscrit qui délimite et canalise de manière très précise le mouvement car celui-ci détermine les conditions de l’élaboration du schéma moteur à intérioriser.